France CURLING

Sécurité d'abord:

 -- Pour les moins de dix ans, un simple casque de vélo suffit.
  -- Pour les plus de 60 ans, attention aux séances de balayage intensif. La dépense d'énergie d'un balayage continu correspond à faire un 100 métres !
  -- Dans tous les cas, un certificat médical vous sera demandé pour l'obtention d'une license.

Fairplay:

-- Les deux joueurs adverses qui attendent leur tour doivent rester sur le coté de la piste et entre les deux hog-lines.
-- De même, le skip et le contre-skip restent immobiles dérrière le skip adverse pour ne pas gêner le lanceur.
Cela semble être du bon sens, pourtant ...

La sécurité:

protection de la tête au curling

Le curling est une activité sportive et nécessite donc de la pratiquer avec un minimum de sécurité.
Le curling se pratique sur la glace et avec des semelles en téflon, un matériau anti-friction. En clair, ça glisse !
Et les chutes sont fréquentes surtout chez les débutants. La tête est le point le plus sensible et en particulier le pourtour de la tête. Globalement, deux cas de figure:

L’Hôpital de Kingston et l’Hôpital Hôtel-Dieu de Kingston (Ontario) ont procédé à une étude sur les accidents au curling "récréatif":

Plus de 90 % des blessures graves au curling résultent d’une chute et 31,7 % des cas de blessures graves sont constitués de choc à la tête.
Nous avons calculé que le taux de blessures graves qui nécessitent une consultation aux services d’urgence est approximativement de 0,17 pour 1 000 athlètes exposés (intervalle de confiance à 95 % : de 0,12 à 0,22). Le sondage complémentaire a été rempli par 54 % des joueurs blessés ciblés. Parmi eux, 41,3 % attribuent leur chute à l’absence de chaussures appropriées.
Concernant les stratégies de prévention, 73,5 % des répondants étaient d’accord avec la suggestion du port obligatoire de chaussures spécialisées, mais seulement 8 % avec celle du port obligatoire du casque.

Les initiations

Attention si vous faites des initiations en groupe.
Au début, tout le monde a peur et avance à reculons sur la glace.

Mais rapidement certains "téméraires" vont s'enhardir, surtout au balayage.
Ils vont amuser la galerie, courir, reculer sans prévenir.
Et là, le risque devient réel.