France CURLING

Le contrôle

Lancer une pierre à 40 m et la placer avec une précision de 5 cm relève de l'utopie.
C'est là qu'intervient l'efficacité des balayeurs. Ils sont capables d'estimer la vitesse de la pierre et son point d'arrivée.
Avec l'habitude et une bonne intuition ils savent estimer les paramétres de la situation.

Mais rien ne vaut quelques points de repères et contrôles efficaces:

  • Marcher à coté de la pierre:
    C'est tout simple. Au lieu d'estimer la vitesse de la pierre, il suffit de voir à quelle vitesse vous marchez.
    C'est un point de repère indétronable car il fait appel à une longue expérience de piéton. Vous êtes naturellement capable de dire si vous marchez un peu plus vite ou moins vite que d'habitude avec une précision de 5%. Avec un peu de pratique vous serez capable d'extrapoler le résultat en "dolly" ou "entrée de maison".
    C'est pour cela qu'il est indispensable de suivre la pierre dès le départ, juste à coté du lanceur.

  • Contrôler le temps:
    Il est tentant de pouvoir contrôler la vitesse de la pierre au passage de la hog-line, lorsque le lanceur a laché la pierre.
    En attendant qu'une appli de smartphone le fasse, la solution est de compter le temps au passage de la hog-line.
    Pour le faire, plusieurs possibilités:
    La première méthode peut être qualifiée "d'intégrale", car elle englobe tous les paramétres. Les deux suivantes semblent plus précises, étant un vrai contrôle de vitesse.
    Mais le problème est que l'appui sur un bouton par un être humain prend 3 à 4 dizièmes de secondes soit entre 6 et 8 dizièmes d'erreur possible au total.
    D'autre part, une pratique est devenue courante: la correction par le lanceur de la vitesse de sa pierre au moment du lâcher par une petite impulsion du bras. Cela n'arrange pas la mesure.

  • Repérer les positions
    Dans les matches classiques, il est courant d'entendre les balayeurs dire au skip "entrée de maison", "dolly", "fond de maison". C'est la technique simple pour communiquer au skip l'évaluation de la longueur et la position d'arrivée estimée de la pierre.
    De plus en plus, pourtant, les joueurs utilisent une notation qui devient un standard:
  • Communiquer:
    Vous avez déja remarqué ce brouhaha permanent entre les joueurs et les problèmes de communication, surtout si vous jouez en halle sur la piste centrale.
    Pour éviter cela, il est essentiel d'organiser la communication entre les balayeurs et le skip. Trois phases sont à retenir: Mieux encore, on peut utiliser la "technique du silence" consistant à ne rien dire si les balayeurs estiment que la position d'arrivée de la pierre est bonne.
    Le lanceur, lui, a intérêt à avouer au skip si son lancer est sur la bonne ligne, en général par un geste de la main gauche ou droite.
    Il le sait dès le lâcher de la pierre alors que le skip ne s'en aperçoit que quelques secondes plus tard.