France CURLING
retour accueil

Première expérience internationale pour l'Arabie Saoudite

Alastair Fife
Alastair Fife
En parcourant les listes des équipes participant aux Championnats de curling Pacifique-Asie 2021, nous constatons que la taille du curling international s'est élargie malgré le plus petit champ lors de l'événement de cette année.

En raison des restrictions de voyage et des défis liés à la pandémie, les précédents pays du Pacifique-Asie comme l'Australie, la Nouvelle-Zélande, la Chine et même le Nigeria, n'aitaient pas au championnat de cette année.

Mais pour l'Arabie saoudite, rien n'aurait empêché son équipe masculine de faire sa percée sur la scène internationale du curling.

D'autres pays de curling en développement tels que le Qatar et le Nigéria ont fait leurs débuts au cours des cinq dernières années et maintenant, le plus récent membre du Pacifique-Asie World Curling, l'Arabie saoudite, se joignent à la liste des nouveaux arrivants.

La Kingdom Curling Association est devenue membre du World Curling en 2017, une fois approuvée par le Comité olympique saoudien.

Du sable à la glace

débuts en centre commercial
Les débuts en centre commercial !
Mais comment un sport olympique d'hiver parvient-il jusqu'à un pays où il n'y a ni neige ni glace ?

L'un des principaux moteurs de cette action est Alastair Fyfe, qui a joué en Écosse puis en Angleterre pendant de nombreuses années. Une fois que Fyfe a déménagé en Arabie saoudite pour y travailler en 2016, il avait une mission en tête : faire du curling dans son nouveau pays d'origine.

Après s'être mêlé à des événements sociaux et avoir répandu sa passion pour le sport, il a suscité suffisamment d'intérêt pour amener des curleurs potentiels à essayer – sur la patinoire, bien sûr. Dans la patinoire d'un centre commercial, pas assez longue pour une seule piste de curling, les premières pierres d'Arabie saoudite ont été lancées. Avec des hacks de fortune construits en bois, un tableau de points fait maison et un « dolly » utilisé comme cible, les Saoudiens ont commencé à comprendre le but du jeu. Tout en lançant leurs pierres en diagonale sur la glace pour obtenir plus de distance, Fyfe a commencé à enseigner les bases du curling.

Depuis lors, l'Association a fait de grands progrès, faisant son premier pas sur la scène internationale du curling en 2019 avec son équipe de double mixte composée de mari et femme Suleiman et Karrie Alaqel. Le duo a participé à la fois au Championnat du monde et à l'épreuve de qualification mondiale en double mixte.

Maintenant, le Royaume élargit le nombre de ses athlètes d'hiver, avec sa première équipe masculine en compétition à Almaty, au Kazakhstan, aux championnats de curling Pacifique-Asie du 7 au 13 novembre.

Hussain Hagawi, deuxième joueur de l'équipe inaugurale, croit qu'être sur la scène internationale sensibilisera son pays au curling.

« Quand ils les Saoudiens verront nos scores, notre expérience, ce que nous avons appris ici, ils soutiendront le jeu et nous aurons plus de soutien. C'est ce que nous recherchons", a-t-il déclaré.

« Le curling est nouveau en Arabie saoudite – et nous l'avons amené là-bas ! Vous voyez, nous sommes l'équipe qui a amené le curling en Arabie saoudite », a souri Hagawi en référence à ses coéquipiers. "C'est vraiment fantastique pour les Saoudiens de voir que nous sommes internationaux. Nous avons une équipe nationale et cela apportera tellement de positivité au curling en Arabie saoudite. »

Hussain Hagawi
Hussain Hagawi
En raison d'un changement de dernière minute dans la composition de l'équipe en raison de la blessure de l'un des quatre Saoudiens, l'entraîneur Alastair Fyfe a quitté l'équipe saoudienne à Almaty.

"Nous sommes depuis longtemps avec M. Alastair Fyfe qui est notre entraîneur national, depuis nos débuts en 2017, et maintenant nous sommes ici!" dit Hagawi.

Bien qu'elle n'ait pas gagné de match, l'équipe s'est montrée très prometteuse sur la glace, amenant plusieurs de leurs matchs jusqu'à l'end final. Avec l'expérience de Fyfe sur la glace, l'équipe a continué à apprendre et à s'améliorer à chaque match.

"En général, notre objectif cette semaine est d'introduire un nouveau sport d'hiver en Arabie saoudite", a confirmé Hagawi. "Jusqu'à présent, c'est fantastique!" Il a ajouté son appréciation du soutien apporté par la nouvelle Fédération saoudienne des sports d'hiver et le Comité olympique saoudien.

Cette année marque non seulement la 30e édition des Championnats de curling Pacifique-Asie, mais aussi la dernière année de la compétition. À partir de 2022, les championnats fusionneront avec une autre zone mondiale de curling – les Amériques. Ensemble, les deux zones créeront un grand championnat singulier appelé les championnats pancontinentaux de curling.

Le championnat nouvellement formé verra les équipes se qualifier pour les championnats du monde via un système à plusieurs niveaux, similaire aux divisions A, B et C des championnats d'Europe.